Stérilisation précoce

Un chat stérilisé de manière précoce est fort différent d'un chat stérilisé après 7 mois. Ceci tout le monde l'a constaté. Maintenant est-ce mieux ou moins bien ? C'est juste différent et affaire de goût des propriétaires. Il y a des points qui plaident pour, d'autres contre. Il n'y a pas à faire de prosélytisme ni à juger.

Voici les principales différences.

  • Tout d'abord, un chat stérilisé de manière précoce n'aura pas à l'être plus tard ce qui évitera au propriétaire d'aller porter son chat une journée chez le vétérinaire, et accessoirement débourser une centaine d'euros. Cet argument plaide en faveur d'une stérilisation précoce.
  • Si l'on veut voir son chat grandir puis choisir plus tard de le faire reproduire ou non, ceci n'est pas possible s'il a été stérilisé de manière précoce. Cet argument plaide en défaveur d'une stérilisation précoce.
  • L'éventuelle agressivité (due aux hormones sexuelles chez les félins comme chez les humains !) sera très affaiblie, mais son caractère et sa tonicité aussi. Le caractère d'un chaton, c'est affaire de goût et donc de choix des propriétaires. Cet argument est donc neutre.
  • Les hormones sexuelles interviennent dans la fermeture des cartilages de croissance. Stériliser précocement produit des chatons légèrement plus grands en fin de croissance : c'est exact, des études scientifique l'ont démontré (si besoin était car ça se voit !). Le chat alors d'une plus grande corpulence n'est ni mieux ni moins bien, là c'est affaire de goût des propriétaires. Cet argument est donc neutre.
  • Par contre les chats stérilisés précocement sont plus en proie à des fractures du fait du retardement des cartilages de croissance. Ceci est vrai mais il convient de noter que le risque est quand même faible et qu'un chat opéré de manière précoce n'aura pas forcément de fracture. Cet argument plaide néanmoins contre l'intervention précoce.
  • Certains vétérinaires ont une éthique contre les anesthésies et la microchirurgie sur des si petits chats. Maintenant au regard de la si ridicule part des études félines lors des études vétérinaires (par rapport aux canins par exemple), ce peut être une peur, une absence d'expérience, un "bon sens" infondé (on ne charcute pas un bébé) ... Cet argument est donc neutre, n'en déplaise aux vétérinaires (la majorité ?) contre cette pratique.
  • La diminution du diamètre de l'urètre chez le mâle castré précocement favoriserait les calculs urinaires. Certaines études avalisent ceci, d'autres non. Il est difficile de se faire une idée sur ce point. Cet argument est donc neutre, ou contre l'intervention précoce d'un point de vue principe de précaution.
  • La diminution du diamètre urétral ante-pelvien chez les animaux stérilisés précocement provoque davantage d'affections génito-urinaires notamment chez la femelle dû au fait qu'une intervention intra-abdominale associée à une plus grande perte de chaleur sur une petite femelle est bien moins tolérée que si elle était plus âgée. Cet argument plaide contre l'intervention précoce.
  • Les animaux castrés ont un risque d’obésité plus élevé, du fait d’une diminution des besoins énergétiques liés à la castration. Il convient, quel que soit l’âge de l’opération, d’adapter des mesures préventives de la prise de poids. Ceci est plus ennuyeux à faire avec les chatons. Une croquette spéciale chaton par exemple, est plus riche et non adaptée à un chaton stérilisé de manière précoce. Mais c'est la seule qui soit de petite taille respectant sa gueule et ses petites dents. Ce point est en défaveur de l'intervention précoce.
  • Plus un individu est jeune, plus sa cicatrisation est rapide. Cet argument plaide en faveur des opérations de manière précoce.
  • La stérilisation précoce est l'unique manière de garantir qu'un chat ne se reproduira jamais. Donc elle lutte contre la surpopulation féline. En effet stériliser son chat précocement, même si les élevages imposant ceci le font en réalité bien souvent pour des raisons concurrentielle, c'est participer à la lutte contre la surpopulation féline, ce qui est bien. Cet argument plaide pour les opérations de manière précoce.

Voilà, il ne s'agit pas de compter les pour et les contre, mais d'être informé et choisir.

Concernant l'élevage AmourKorat

Attentif à respecter le choix des adoptants, ne prétendant pas détenir la vérité surtout dans une polémique où la communauté même des vétérinaires est divisée, le choix est laissé aux futurs propriétaires. C'est à dire que les chatons ne sont généralement pas stérilisés de manière précoce, mais si un futur propriétaire le demande, l'opération est réalisée.